mercredi 8 novembre 2017

Bolak Ironfist

Naissance: Marteau 1306 Cv
Lieu de naissance: Bolbofarrak
Race: nain d'écu
Taille: 1m 30
Yeux: noir
Cheveux: brun.
Classe : Clerc  - Alaghar de Clangeddin
Titre: commandant de Maison
Résidence: Karak Khunkrudar 

Bolak Ironfist est le cadet de la principale famille formant le clan Ironfist. Comme il est de coutume dans le foyer des Ironfist, Bolak est voué à servir le panthéon nain. Sa nature impétueuse le voue au culte de  Clangeddin, le Dieu des Batailles.
Pendant plusieurs décennies, il oeuvre au sein du temple en tant qu'acolyte du Père des Batailles et assure le soutient spirituel des combattants de la citadelle de Bolbofarrak dans sa lutte permanente contre les duergars et leurs alliés gnolls.
C'est durant l'année du Serpent - 1359 Cv - que sa vie bascule: il fait parti de l'escorte du jeune prince Kazadül XXIII. Hélas, la colonne naine tombe dans une embuscade (Aventure "Dans l'ombre des duergars") et le prince est enlevé par des guerriers Duergars. A partir de cet instant la vie de Bolak sera rythmée par l'aventure. Durant la campagne qui s'en suivra, il fera la connaissance d'illustres aventuriers tels que  le prêtre Banedon de Trallec, le paladin Bronwyn de Tourwyverne, ou l'elfe Conrad Mac-Clawn. En compagnie de son ami et compagnon Noraïn Battleaxe, il sauvera le jeune prince et sera nommé comme ambassadeur à la cour du roi Azoun de Cormyr.  Hélas, son caractère tranché en fait un plénipotentiaire  difficilement contrôlable.



La marche du déshonneur (1366-1367 cv)

En 1366, il est chargé par la couronne de rapporter l'Oeil de Morandin (Aventure " Bandits-Bandits"), une magnifique gemme, afin de l'offrir en présent au Roi Azoun. Mais comme souvent avec Bolak, les choses ne se déroulent pas comme prévues. Le prêtre nain perds la gemme et se lance sur la piste des voleurs en compagnie de Nîrden Khazâl et de son ami Astryax Ryandor. Cependant ses actions entraînent le royaume nain dans une nouvelle guerre aux côtés des cormyriens contre les orques puis contre les duergars. Ses actions inconsidérées conduisent les nains à signer l'humiliant traité de la Dent de Pierre qui entérine la reconnaissance de prise de contrôle de la cité de Khunkrudar par les duergars.
Déshonoré, Bolak Ironfist perd son statut d'ambassadeur ainsi que tous les avantages afférents à son statut d'Alaghor de Clangeddin. Son clan est déconsidéré au sein de la citadelle de Bolbofarrak . Pire, son épouse Kaya Firebattle le quitte avec son fils.  Désormais, Bolak doit recouvrer son honneur s'il espère reconquérir son rang et sa famille.


La renaissance (1368 cv)

Durant l'année de la Bannière, il participe activement au sauvetage de la jeune baronne de Valcroix, épouse de son ami Astryax. Cette dernière était tombée aux mains du redoutable Seigneur mort-vivant Mordini. Se faisant, le Frère de Clangeddin paie la dette d'honneur contractée à l'encontre du jeune Baron.
En 1369, afin de solder ses comptes avec l'Eglise de Tymora, il est missionné par le Seigneur Doust.  En la cité de Freeport, il met fin à la menace que représente l'organisation du Signe Jaune et son terrible dieu l'Indicible.
Durant l'année de la Choppe Brisée, Bolak servi par le destin, et surtout par son ami Astryax Ryandor, se voit confier le rôle d'ambassadeur auprès de sa Majesté l'Empereur Kazadül XXII.  Le Frère Chevalier annonce à son Seigneur que la célèbre épée Drakantale , tueuse de dragon et symbole de l'union des nains et des elfes avait été retrouvée en la citadelle de Monségur (Cf aventure "Gentille Heaumière") par le Baron Astryax et lui-même. Le jeune Baron offre de la restituer au peuple nain mais aussi d'intercéder auprès des autorités cormyriennes pour que la dépouille mortel du Roi Nain Kiran Robur, fondateur de Karak Tarkas, soit honorer dans le Hall des Héros.
Les négociations aboutissent et Bolak se voit confier la tâche d'escorter le corps du Roi Robur de Monségur à Bolbofarrak. Sa participation à ce grand événement diplomatique lui permet de restaurer son honneur. Mieux, il est promu Commandant de Maison et se voit confier les insignes de sa charge: l'armure runique de Commandant et une giantbane runique.  De plus, il est déchargé de service, durant une courte période de 5 ans, afin de servir au mieux les intérêts de la Couronne en participant activant aux actions de la Compagnie d'aventuriers  "Les Ecus de Fortune"
Alors que l'été approche le courageux nain envisage d'accompagner son fidèle ami Nîrden dans les tréfonds de la citadelle de Khunkrudar et sa célèbre forge de Durgeddin. Alors que les préparatifs vont bon train Katana,  la garde du corps du baron, lui fait perfidement remarquer qu'il semble voir totalement oublié sa compagne et son fils. La mine déconfite, Bolak réalise que tout à ses préparatifs guerriers, il s'est désintéressé du sort de sa famille.


La consécration (1370 -1371 cv)

Au printemps 1370, comme stipulé par la charte de la compagnie et comme exigé par Nîrden, la compagnie des Ecus de Fortune décide de mener un raid contre la forteresse de Khundrukar. L'objectif est d'abattre le général ogre Ulfe et de récupérer l'antique hache des nains des Moonshae perdue par Nîrden. Le raid est un succès et se solde par l'assassinat de Ulfe. Cependant, menacés dans leur foyer, les duergars lancent immédiatement une contre-offensive sur le terres du baron de Valcroix.  Des démons locustes polluent la terre et tuent de nombreux paysans. Le baron Astryax et Frère Banedon se voient contraint de mettre fin à la menace et un second assaut contre la citadelle est planifié. Durant la bataille, Bolak Ironfist trouve la mort sous le marteau de Dérogarse, un puissant serviteur du dieu Laduguer.

Cependant, Tymora la Déesse de la chance sourit aux simples d'esprit  fera remarquer ironiquement le Baron Astryax. En effet, l'abbé Banedon découvre un puissant parchemin de rappel à la vie. Il parvient à canaliser la puissance divine et à ramener l'âme de Bolak dans son corps. La victoire est désormais à portée de mains.  Entre la reconquête de la citadelle et  la compagnie se dresse juste un dragon noir. La créature vit dans une caverne sous la citadelle. Après moult hésitations, la compagnie décide de traquer la bête. Les motivations sont diverses: la solidarité entre compagnons d'aventure, le respect des engagements, la crainte de voir la bête s'abattre sur les principautés frontalières... Quoiqu'il en soit la lutte est d'une rare violence. Nuiteuse, car tel est son nom, se bat avec l'énergie du désespoir mais elle ne peut faire face à une compagnie d'aventuriers particulièrement bien préparée. Elle succombe sous les coups de ses agresseurs.

Une semaine plus tard, Bolak Ironfist remet les clefs de la forteresse au roi nain Kazadül XXII:

" J'ai l'honneur de remettre cette citadelle aux mains du roi sous la montagne. Si les Anciens nous offraient le privilège du commandement de cette forge à Nirden Khâzdul et/ou moi, c'est une tache que nous remplirions avec ferveur."

La demande est entendue. En cette fin d'année de la choppe Brisée, Bolak Ironfist, Commandant de Maison de Clangeddin, se voit confier la tâche de restaurer la citadelle de Khundrukar, d'en assurer le commandement et de garder le mystérieux portail découvert dans ses entrailles. Mieux encore, le jeune nain parvient  à renouer des relations avec son épouse et à laver son honneur.  Le  fils est de nouveau fier de son père et le clan Ironfist a de nouveau sa place au cœur du hall de Morandin.

Loin de se satisfaire de ses lauriers acquis avec honneur, il reprend les chemins de l'aventure avec ses compagnons dès le printemps suivant. Mandaté par les Ménestrels, les Ecus de Fortune viennent en aide au Seigneur Randal Morn. Celui-ci a fort à faire avec des drows qui pillent sa province. L'enquête conduit la compagnie dans les entrailles d'Outreterre, jusqu'à la cité de Maerimydra. La cité drow est en proie au chaos en raison d'une guerre de religion entre les serviteurs de Kiaransalee, la déesse des morts et de la vengeance et l'armée démoniaque de Kurgoth le bâtard des Enfer, champion de Kossuth.
Alors que la victoire contre les forces de Kiaransalee est à portée de main, Bolak succombe une nouvelle fois sous l'effet d'un puissance sortilège invoqué par la grande prêtresse drow Irae T'sarran. Alors que ses compagnons remporte la victoire, l'âme de Bolak rejoint la citadelle de Clangeddin afin de siéger à ses côtés.


La chute du Cormyr (1372 Cv)

La mort de Bolak est un coup dur pour les membres des Ecus de Fortune. Sir Talbert de Goenoc propose l'aide de son ordre pour rappeler le héros à la vie. C'est à Eauprofonde que se déroule la cérémonie. Mais le prix à payer est très lourd. Les compagnons affrontent les serviteurs du Dieu Sekolah pour le compte des Seigneurs d'Eauprofonde. Katana, la fidèle garde du corps d'Astryax disparaît durant la bataille.  Mais le contrat est rempli et Bolak ramené à la vie.
De retour chez lui, Bolak ne dispose que de quelques mois avant d'honorer son engagement auprès de ses compagnons: le Cormyr est attaqué et il est mandé à Arabel. Sur place, il est affecté au maintien de l'ordre en renfort de la milice. En effet, l'armée royale dirigée par la haute dame Myrmeen Lhal marche au nord contre la horde. Quelques jours après le départ des soldats, la ville est en proie au désordre orchestré par un séditieux qui se fait appeler le Chuchoteur Onirique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire