samedi 23 juin 2018

Fall Of Cormyr

Sur les traces de Vangerdahast


Suite à mise en déroute du Chuchoteur Onirique dans la cité d'Arabel, la Compagnie des Écus de Fortune est conviée à une réunion de l'état major, sous la conduite de la Comtesse Floriane de Bonfils. L'état des lieux est le suivant: les portes de la cité sont maintenues ouvertes afin de faciliter l'évacuation de la population vers le sud sous la protection des Dragons Pourpres et des troupes du Baron Astryax de Valcroix; plusieurs seigneurs de l'Est vont replier leurs troupes sur leur terre, les avant-postes n'ont toujours pas signalés l'arrivée de l'armée goblinoïde. Quant à la comtesse, elle envisage de défendre la cité avec l'unique espoir de ralentir la progression de l'armée ennemie.


26 mirtul 1372 Cv

La citadelle (Zone 1) - 6h30
Alors qu'ils apprêtent à se rendre non loin du lieu présumé de la bataille, Astryax à la surprise de retrouver son ami Gulgan. Le demi-ogre avait quitté Valcroix avec la ferme intention de se rendre à Eauprofonde afin de tenter de retrouver son épouse Katana. Cependant comme Dorothée l'avait prédit, Gulgan ne pouvait échapper à son destin de défenseur du Cormyr (Cf. Les mâchoires de l'abîme) . Après un hiver dans la cité des Splendeurs, avant de décider de retourner auprès de son fils, Riga Zwerggrasieren Brisethorax, resté  à Valcroix. Sur le chemin, il avait de nouveau participé à des combats à la frontière de Cerbérie, avant de suivre Floriane dans sa marche sur Arabel.
De fait, le puissant guerrier était sous les murs alors que les compagnons se battaient dans la cité. Ce prompt renfort est une agréable surprise pour les Écus de Fortune qui s'apprêtent à s'aventurer en territoire hostile.

La Haute Route - 8h 00
Après un rapide déjeuner et un conciliabule portant sur les moyens de se rendre sur le champ de bataille, Dorothée parvient à convaincre non sans peine ses compagnons de recourir à un sort de téléportation.

Le temps d'un battement cœur, la compagnie se retrouve sur le champ de bataille qui a vu l’effondrement de l'armée du Nord. A leur grand dam, l'armée gobeline est toujours sur place. Dans l''urgence, Dorothée enveloppe l'ensemble du groupe sous un sort d'invisibilité et c'est la fuite vers un bois un peu au nord de leur position d 'arrivée.

Malgré le peu de temps qu'ils ont eu pour examiner les alentours, plusieurs éléments ont frappé les héros:

  • Les gobelins présents sur place ont réagir très rapidement et avec une discipline toute militaire,
  • L'armée campe au sud du champ de bataille,
  • Un immense dragon rouge, le plus grand que les aventuriers aient jamais vu, se repose au milieu des tentes.
  • Un second dragon de couleur bleu est posé non loin du grand dracosire.


Une discipline de fer maintient les gobelins en ordre de bataille.


Mais l'heure n'est pas à la contemplation horrifique, les gobelins tentent de prendre la position des compagnons en tenaille. Grâce à leur manteau d’invisibilité, ils parviennent à y échapper et à atteindre le bois. Sous le couvert des arbres et contre le vent, ils évitent même quelques wargs dont les hurlements retentissent aux alentours. 


Le Bois du Renard - 10h
Après être certain d'avoir distancé les loups, Gulgan, Dorothée et Bolak cherchent refuge derrière un affleurement rocheux, tandis qu'Astryax se hisse dans les ramures d'un chêne sessile. Richard, quant à lui, prend son envol sous l'aspect d'un Grand Corbeau afin de procéder à un repérage plus précis de la zone.

Alors qu'ils se pensent en sécurité, le demi-ogre et ses deux amis sont pris sous le feu croisé de plusieurs éclaireurs gobelins. Les petites créatures se révèlent presque indétectables sous le couvert des arbres. Leurs tirs sont d'une extrême précision, preuve s'il en est, que ces gobelins sont différents de ceux rencontrés habituellement dans la région.

Dans ce rapide affrontement, c'est Astryax qui tire son épingle du jeu. Ses talents de roublard lui permettent de localiser ses adverses et de les mettre hors d'état de nuire à l'aide d'un simple sort de sommeil. Cependant, l'alerte doit être donnée désormais, il faut donc trouver un nouveau point de repli, et Gulgan a repéré une ferme non loin, mais elle n'est pas inoccupée.

Des sentinelles gobelins harcèlent les héros. Le bois était surveillé !

Après deux heures de vol, Richard est de retour et informe ses amis des découvertes qu'il a faites:
  • L'armée compte encore plusieurs milliers de combattants,
  • L'armée se compose essentiellement d'infanterie, les troupes rapides, type cavalerie ou créatures volantes, sont absentes du périmètre,
  • D'étranges cercles sont visibles sur le champ de bataille mais aussi aux alentours. Richard estime leur taille à une centaine de mètres de diamètre. Les charognards évitent ces cercles de culture, dépossédés de toute vie. Le rôdeur a remarqué que tous ne semblent pas avoir subis les mêmes dommages. Les effets vont de la dessiccation à la putréfaction. Dans tous les cas de figure, il s'agit d'une offense à la nature et à sa divinité.
  • A l'ouest de la position actuelle de la compagnie, se dresse un village. Il est à environ 1 lieue à vol d'oiseau. Il faudra traverser des champs pour l'atteindre. Astryax identifie le village comme étant celui de Conteville.
  • Richard précise que le village est occupé par l'ennemi. Il a repéré des gobelins, des gobelours, plusieurs ogres et au moins un couple de géants. Une partie de la population est parquée dans un enclos à bétail.
  • Enfin, une petite colline domine le village. Un bâtiment doit s'y dresser mais il est englobé dans une vaste zone de ténèbres. Plus étrange, de la musique est perceptible. De plus, des morts-vivants sont présent aux abords du lieu. Il est impossible de savoir s'il garde l'accès ou cherche à empêcher les occupants de sortir.

Les renseignements sont précieux et laissent à pense que Vangerdahast a peut être survécu et qu'il se trouve dans le mystérieux bâtiment. Cependant, avant de s'y rendre il convient de nettoyer la ferme de la vile engeance qui s'y trouve et qui torture des citoyens du Cormyr.


La Ferme de la vieille Gedusor - 10h15



La ferme repérée est occupée par une bande de Gobelours dont le demi-ogre a sous-estimé le nombre. Cependant, les Écus de Fortune se sont déjà déployés autours de la zone et attendent le signal de Gulgan pour donner l'assaut. Ce dernier, tout en finesse, s'approche à découvert de la sentinelle la plus proche, comptant sur son aspect bestial pour la tromper. Inconscient du danger, le gobelours invective le héros qui, pour toute réponse, le fend en deux comme une bûche. Le signal est donné !


Il convient, pendant la cuisson, de frapper la chair pour l'attendrir !

Les monstres sont pris par surprise alors qu'ils vaquent aux occupations de  tout bon pillard monstrueux: cuisson de la fille de la famille, troussage de la fermière, torture d'un soldat cormyrien.


La fermière subit les sollicitations bestiales des monstres

Mais la bataille s'avère bien moins facile que prévue. Les créatures s'organisent rapidement et les héros ont la désagréable surprise de constater qu'un barghest et un officier hobgobelin commandent la troupe.


l'officier hobgobelin affronte Bolak.

Le chef des gobelours n'est pas de taille face à Gulgan.

Le barghest s'avère être un redoutable adverse qui envoie, littéralement, Gulgan aux fraises ! Le démon tournera ensuite son attention contre Dorothée. La magicienne ne parviendra pas à venir à bout de la bête. Finalement, le barghest se repliera à la mort de ses coreligionnaires goblinoïdes.


Dorothée à fort à faire face au démon malgré l'aide de Richard.

Une jeune femme gît, nue, sur le lit.

Lorsque la bataille prend fin, Bolak prodigue des soins à l'ensemble des personnes présentes, ce qui inclue les 3 victimes survivantes du raid:  l'homme d'arme Tom Legohec, la vielle Gedusor à demi-folle après les horreurs subies et Milas Seranis une ensorceleuse œuvrant comme éclaireur dans l'armée du Nord.

Mila Seranis et Tom Legohec répondent autant que faire se peut aux interrogations des membres de la compagnie. Les compagnons prennent connaissance des éléments suivants:

  • Avant l'attaque, Vangerdahast a détecté une disruption dans la Toile, près du village de Conteville. Plusieurs mages, dont le mage royal, se sont téléportés jusqu'au village.
  • Lorsque la Horde est passée à l'attaque, les troupes cormyriennes ont été submergées et mise en déroute.
  • Ils ignorent la nature des étranges cercles signalés par Richard. Dans le chaos de la bataille, ils n'ont guère fait attention à des événements spécifiques.
  • De même, ils confirment la présence de cavaliers warg nombreux dans la horde, ainsi que de créatures volantes tels que des manticores, des démons mineurs. Cependant, ils ignorent où ces troupes se trouvent à l'heure actuelle.
Les informations obtenues confirment la décision de serviteurs de la couronne: il fut rallier Conteville...

La suite - L'antre de la Folie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire