jeudi 27 septembre 2018

Fall Of Cormyr 02


L'antre de la Folie

Suite aux événements survenus aux premières heures de la journée (Cf. Sur les traces de Vangerdahast), les compagnons des Ecus de Fortune sont bien décidés à atteindre le village de Conteville et à percer le mystère du dôme de ténèbres.
C'est sous couvert d'un sort d'Apparence Trompeuse que Gulgan et Richard guident la communauté à travers les champs en direction du village sis à 5 lieues de là.


Au milieu des champs  11h15

Les compagnons sont conscients du risque qu'ils prennent en traversant les espaces à découvert, même si Gambaccorta leur a octroyé une apparence de gobelin pour les 8 heures à venir. De plus, ils sont ralentis dans leur progression par la présence de la vieille Gedusor dont la raison vacille autant que le corps.
Beshaba aidant, une patrouille de chevaucheurs Warg surgit bientôt. Il semble évident que les goblinoïdes sont à la recherche du groupe, le barghest survivant de l’escarmouche du matin ayant probablement prévenu ses séides. 
Le leader du groupe est donc fort circonspect lorsqu'il s'approche mais c'est un détail qui trahit les héros: ils se révèlent incapables de comprendre ce qui leur est demandé. Le gobelin ne parle pas le gobelin ! Il s'exprime dans un étrange dialecte, mélange de gobelin et d'elfe. L'affrontement est inévitable.




Une patrouille ne représente pas un gros défi mais les sortilèges lancés sont à même de trahir la présence des héros. Il convient donc de se hâter. 


Conteville, un village sous occupation

Les compagnons progressent en direction du bois qui bordent le village au sud-est mas ils sous-estiment l'intelligence des gobelins qui ont installé des postes de garde croisés qui veillent les uns sur les autres. De plus, une fois encore, les gobelins se révèlent d'une rare habileté pour se dissimuler sous le couvert des arbres.



De mal en pis, les Écus de Fortune se retrouvent à progresser au sein même du village. Le nombre de créatures leur permet de passer inaperçu, leur aspect illusoire nullement remis en cause. Il est cependant très difficile aux compagnons de passer outre les scènes atroces auxquelles ils assistent.


Gulgan fait face à une brute ogre

Le stress augmente d'un cran lorsque, traversant le secteur des ogres, l'une des brutes insulte Gulgan, le traitant de bâtard et de sous-race. Le combat qui s'en suit est rapide et sanglant, la tête de l'opportun pend bientôt à la ceinture du demi-ogre. La violence de la riposte a imposé le respect aux spectateurs gobelours, ogres et gobelins. De fait, la communauté parvient à quitter le village par le nord, soutirant quelques renseignements au passagee: le Boss est dans l'église et il ne vaut mieux pas s’approcher.


L'antre de la folie

Après un court repos dans la maison la plus éloignée du village, décision est prise de progresser de nouveaux vers la colline. Un événement étrange survient: le globe de ténèbres s'est dissipé et, désormais le temple de Chauntéa est offert au regard des agents de la couronne. Dorothée ne cache pas son inquiétude car elle est incapable de comprendre comment un tel globe peut exister. Seul un objet magique est capable de générer un tel effet, où allant une créature d'une puissance incroyable.
Astryax et Richard progressent alors en avant du reste du groupe, s'approchant par le nord-est de la colline. Mais une fois encore, ils repèrent et sont repérés par des sentinelles gobelines. Le baron commet une erreur en invoquant le sort Sommeil car l'une des sentinelles n'a pas été repérée. De fait, cette dernière sonne l'alarme.

Alors que la compagnie se retire, Astryax décide, contre l'avis de ses compagnons, de s’infiltrer seul dans le temple. Ses amis inquiets lui rappellent qu'il est plus que probable que le chef de l'armée occupant le village s'y trouve. Mais le fougueux baron n'en a cure. Drapé dans un sortilège d'invisibilité, il s'éloigne.

Pendant ce temps, Richard guide le reste du groupe vers un bosquet depuis lequel il s'apprête à affronter l'ennemi. Ce dernier se présente sous la forme de deux géants des montagnes. Les monstrueux humanoïdes occupent habituellement des grottes éloignées des Rocterres. Hauts de 4,20 m pour 900 kg, ce sont des créatures très impressionnantes qui attaquent toujours sans la moindre fioriture, et le mot embuscade leur est totalement inconnu. Ils sont immédiatement pris pour cible par le rôdeur et ses alliés. Cependant, Dorothée parvient à convaincre le groupe de se replier car derrière les géants se profilent déjà des ogres et des gobelours.

Pendant ce temps, Astryax s'est hissé dans le clocher de l'église mais il y a des choses au sujet desquelles la curiosité est toujours malvenue. Se glissant dans un escalier plongé dans les ténèbres, Astryax se heurte à une première sentinelle: une ombre rapidement vaincue
Alors qu'il se tient derrière la porte jouxtant la nef centrale, une musique dissonante et dérangeante s'élève brusquement poussant l'aventurier dans une danse démentielle. Après ce qui semble une éternité, l'enfer rythmique prend fin.
Ne déviant pas de son projet fou, Astryax finit d'entrouvrir la porte et jette un œil dans l'église. L'endroit a clairement perdu son caractère sacré. 
Un créature grotesque évoquant un nain nue et sale, en lévitation au-dessus de l'autel, exhibe ses parties génitales au nez d'une jeune femme dénudée et terrifiée ainsi qu'à celui du puissant Vangerdahast, réduit à l'état de légume, par un puissant sort de domination. Au milieu des borborygmes que lancent la créature,  Astryax entend un nom: Boldovar.
Un peu en retrait de l'autel, un groupe de villageois a improvisé, sous la contrainte, un orchestre baroque. Enfin une petite foule de villageois vivants et morts-vivants sont spectateurs de la scène.
Toute prudence oubliée, Astryax tente le tout pour le tout afin de rompre le charme qui enserre l'esprit du mage royal, décision d'autant plus motivée que la créature contraint ce dernier à s'accoupler avec la jeune victime. 
Avant que le déshonneur n'entache la réputation du mage, un projectile magique fuse et rompt le sortilège. Hélas, Vangerdahast est trop affaibli pour tenter de s'enfuir. 
Fou de rage de voir ses bacchanales interrompues, Boldovar pose un regard démoniaque sur Astryax. Le baron invoque un puissante sort d'attaque dont l'énergie est littéralement aspirée par le monstre. Cerné de toute part, Astryax, dans un dernier défi lance "Vous ne m'aurez pas vivant !" avant de mettre fin à ses  jours.

Au même instant, depuis les rues d'Arabel, Bolak adresse un message magique à son ami: "Mets toi à l'abri, nous venons te chercher très vite!" Hélas en retour, il ne reçoit que des pensées décousues " Boldovar, dévoreur de magie, Vangerdahast, possédé, ne m'auront pas vivant !"
Alors que le message s'efface dans la Toile, la prophétie de Mellomir raisonne comme un glas: " L'un d'entre-vous rencontrera son funeste destin dans cette quête! "

A suivre



mercredi 29 août 2018

Florin Falconhand

Statut: actif
Race: humain chondath
Naissance: inconnu
Nationalité: 1350 Cv
Classe : Rôdeur 9
Titre: -
Résidence: Espar
Compagnie d'aventuriers: Chevaliers de Myth Drannor
Organisation: -
Religion: Mailikki

Florin est le fils de Hethcanter Fauconnier (Capitaine de l'armée du Cormyr à la retraite)  et de sa femme, la demi-elfe magicienne Krépuskulle. Cependant Florin n'a aucun trait elfique et ne peut être considéré comme un demi-elfe.

Dès sa jeunesse, Florin était plus attiré par la nature que par la vie urbaine. Il passa une grande partie de sa jeunesse à parcourir les forêts entourant Espar, apprenant les bases des langages elfique et sylvestres.
Après un passage rapide comme apprenti chez le célèbre armurier Epierrvier, Florin partit en aventure en compagnie de plusieurs amis, et devint bientôt leur chef - en matière de combat et de diplomatie - , une charge qu'il occupe toujours aujourd'hui, étant l'un des plus anciens chevaliers de Myth Drannor. 

Khelben lui offrit la souveraineté du Valombre, mais il refusa et confia le titre à Doust Sulbois. Il servit le nouveau souverain pendant quelques années en tant que Gardien du Valombre et principal diplomate avant d'épouser la rôdeuse Colombe. 

Avant son mariage avec Colombe, Florin était connu pour honorer de nombreuses dames. L'un de ses compagnes temporaires fut la roublarde Alura Durshavin.  La déesse Mailikki est apparue directement à Florin à plusieurs reprises, notamment pour lui ordonner d'épouser Colombe et de faire des enfants car cela était "nécessaire".

Florin possède un cheval de guerre télépathe qu'il nomme Écume de Feu. Il est aussi l'heureux propriétaire d'une Gemme de Téléportation Sans Erreur qui lui permet de se rendre sur Éternelle-Rencontre afin d'y retrouver sa femme lorsqu'elle y séjourne. Il porte aussi un bouclier +1 appelé le Mur de Reptar.




Références


  • Jeff Grubb, Ed Greenwood and Karen S. Martin (1987). Forgotten Realms Campaign Set (DM's Sourcebook of the Realms). (TSR, Inc), p. 21. ISBN 0-8803-8472-7.
  • Ed Greenwood, Julia Martin, Jeff Grubb (1993). Forgotten Realms Campaign Setting 2nd édition (revised), Running the Realms. (TSR, Inc), pp. 34–35. ISBN 1-5607-6617-4.
  • Figurine Ral Partha 11-060 Florin Falconhand - Collection Astryax - peinte par Lionel StudioPeinture01
  • Ed Greenwood, Swords of Eveningstar (2006) - ISBN  978-2811205263.
  • Ed Greenwood,  Swords of Dragonfire (2007), ISBN 978-2811205270
  • Ed Greenwood, The Sword Never Sleep (2008), ISBN 978-2811205287

samedi 23 juin 2018

Fall Of Cormyr

Sur les traces de Vangerdahast


Suite à mise en déroute du Chuchoteur Onirique dans la cité d'Arabel, la Compagnie des Écus de Fortune est conviée à une réunion de l'état major, sous la conduite de la Comtesse Floriane de Bonfils. L'état des lieux est le suivant: les portes de la cité sont maintenues ouvertes afin de faciliter l'évacuation de la population vers le sud sous la protection des Dragons Pourpres et des troupes du Baron Astryax de Valcroix; plusieurs seigneurs de l'Est vont replier leurs troupes sur leur terre, les avant-postes n'ont toujours pas signalés l'arrivée de l'armée goblinoïde. Quant à la comtesse, elle envisage de défendre la cité avec l'unique espoir de ralentir la progression de l'armée ennemie.


26 mirtul 1372 Cv

La citadelle (Zone 1) - 6h30
Alors qu'ils apprêtent à se rendre non loin du lieu présumé de la bataille, Astryax à la surprise de retrouver son ami Gulgan. Le demi-ogre avait quitté Valcroix avec la ferme intention de se rendre à Eauprofonde afin de tenter de retrouver son épouse Katana. Cependant comme Dorothée l'avait prédit, Gulgan ne pouvait échapper à son destin de défenseur du Cormyr (Cf. Les mâchoires de l'abîme) . Après un hiver dans la cité des Splendeurs, avant de décider de retourner auprès de son fils, Riga Zwerggrasieren Brisethorax, resté  à Valcroix. Sur le chemin, il avait de nouveau participé à des combats à la frontière de Cerbérie, avant de suivre Floriane dans sa marche sur Arabel.
De fait, le puissant guerrier était sous les murs alors que les compagnons se battaient dans la cité. Ce prompt renfort est une agréable surprise pour les Écus de Fortune qui s'apprêtent à s'aventurer en territoire hostile.

La Haute Route - 8h 00
Après un rapide déjeuner et un conciliabule portant sur les moyens de se rendre sur le champ de bataille, Dorothée parvient à convaincre non sans peine ses compagnons de recourir à un sort de téléportation.

Le temps d'un battement cœur, la compagnie se retrouve sur le champ de bataille qui a vu l’effondrement de l'armée du Nord. A leur grand dam, l'armée gobeline est toujours sur place. Dans l''urgence, Dorothée enveloppe l'ensemble du groupe sous un sort d'invisibilité et c'est la fuite vers un bois un peu au nord de leur position d 'arrivée.

Malgré le peu de temps qu'ils ont eu pour examiner les alentours, plusieurs éléments ont frappé les héros:

  • Les gobelins présents sur place ont réagir très rapidement et avec une discipline toute militaire,
  • L'armée campe au sud du champ de bataille,
  • Un immense dragon rouge, le plus grand que les aventuriers aient jamais vu, se repose au milieu des tentes.
  • Un second dragon de couleur bleu est posé non loin du grand dracosire.


Une discipline de fer maintient les gobelins en ordre de bataille.

vendredi 22 juin 2018

Gulgan Brisethorax

Nom: Gulgan Brisethorax
Race: Demi-ogre
Naissance: 17 Tarsakh 1342
Nationnalité: Cormyrienne
Classe: guerrier, profil brute
Profession: soldat de métier
Résidence: Valcroix en Cormyr
Compagnie d'aventuriers: La Griffe de la Manticore (1357 -1358) puis les Écus de Fortune
Organisation: aucune

Gulgan est un demi-ogre. Ses difformités se limitent à des touffes de poils drues recouvrant de loin en loin son épiderme gris pâle et un faciès proéminent. Son crâne lisse et sa couleur de peau lui donne un petit air de genasi de terre.

Gulgan a été enlevé au cœur de la chevauchée par des esclavagistes zhents alors qu’il était encore enfant (impressionné par sa stature, ces derniers pensaient  avoir à faire à un adulte). Pendant des années, les zhents l’ont nourri et entraîné pour le transformer en véritable bête de guerre. Il est ainsi devenu un esclave barbaresque, maniant un redoutable un fléau d’arme double, façonné dans la poussière et le sang des arènes de Château – Zhentil, et exibé par ses maîtres dans les arrières salles enfumées de tous les ports de la Mer de Lune.

Mais par une nuit noire, le vaisseau des esclavagistes s’est échoué sur un récif et Gulgan s’est retrouvé seul, accroché à un morceau d’épave. Quelques jours plus tard, il atteignait la côté : libre !

Son aspect quelque peu bestial a privé Gulgan de la vie de paix à laquelle il aspirait. Devenu garde de caravane pour le transmarche des six coffres, il fait la connaissance du barde Marcus Badine et du prêtre Banedon dans la cité d'Eauprofonde durant l'année du Prince 1357 Cv.

mercredi 13 juin 2018

Le Royaume de Théthyr

Et le scribe de Valombre devint roi...

Capitale : Darromar.
Population : 3 171 360 (humains 76%, halfelins 20%, elfes 3%).
Gouvernement : monarchie féodale (pas de serfs).
Religions: Heaum, Ilmater, Siamorphe, Torm, Tyr.
Importations : armes, épices, mercenaires, objets magiques.
Exportations : ambre gris, bétail, couvertures, fromage, fruits, herbes à pipe, huile de baleine, légumes, noisettes, perles, poisson, soie, tapis, thé, vêtements, vin.
Alignement : CB, N, LB.

Le Téthyr est un pays de grands dan­gers mais aux opportunités fantastiques. Jusqu'à l'année du Gantelet, 1369 Cv, en raison du manque de toute autorité centrale, le pays est resté  un havre pour les soldats de fortune, les prétendus rois, les tyrans minables, les criminels en cavale, les zélateurs persécutés et les profiteurs de tout type. Là, une personna­lité forte et audacieuse pouvait se tailler une place dans l'histoire - ou rencontrer une fin rapide et violente.

Cependant, le Téthyr a récemment émergé de la guerre civile de dix ans avec deux nouveaux monarques. Le règne fort de la reine gouvernante Zaranda Étoile Rhindaun et du roi Haedrak III (qui servit à Valombre des années durant comme scribe pour l'archimage Elminster sous le nom de Lhaeo) est en train de faire renaître l'espoir sur une terre cynique, suspicieuse et dévastée par la guerre. Le Téthyr est en train de prospérer, établissant des liens avec des voisins hésitants, et repoussant les monstres hors de ses frontières. Sa situation politique connaît encore de nombreuses intrigues et le peuple ne fait pas confiance aux organisations qui admettent se mêler des affaires des autres (telles que les Ménestrels). Les elfes des bois restent prudents vis-à-vis des nouveaux dirigeants, en effet les trois derniers rois ont pensé s'occuper de la forêt avec des haches, du feu et des épées. Les pirates des Nélanthères à l'ouest empoisonnent le commerce maritime du royaume, y compris le commerce avec la lointaine Maztica.


samedi 2 juin 2018

Le Shaar

Informations générales

Capitale : aucune (Collines du Conseil).
Population : 587 520 (humains 60%, wemics 15%, gnolls 14%, centaures 10%).
Gouvernement : divers chefs nomades.
Religion : Oghma, Tempus.
Importations : armes, armures, vin.
Exportations : esclaves, ivoire, joyaux.
Alignement : CN, N, CB.

Le Shaar est une gigantesque prairie onduleuse s'étendant de la Mer étincelante aux lointaines contrées orientales. La civilisation n'a quasiment aucune prise sur l'endroit. Les nomades humains (la douzaine de tribus environ) et inhumains, comme les centaures, gnolls et wemics, peuplent le Shaar. Les wemics chassent, les Shaaricns humains élèvent des rothés et chevaux et les gnolls se livrent au pillage. La terre fournit de magnifiques fourrages, mais ne convient guère à l'agriculture. Il ne s'agit pas d'un désert, mais la région cuit le jour et gèle la nuit.

La culture shaarienne

La prairie de Shaar abrite de nombreuses tribus nomades d'hommes au visage allongé et à la peau jaune. Conquis par les armées de Calimshan aux heures glorieuses de l'empire shoune, les Shaariens de la prairie orientale retournèrent leurs coutumes nomades aussitôt après la chute de l'empire, tandis que ceux des rivages de la mer Étincelante et du lac de Vapeur s'établirent dans des villes et fondèrent des royaumes, comme le Lapaliiya ou les insaisissables royaumes Frontaliers. Aujourd'hui, on trouve des Shaariens jusqu'en Calimshan, à l'ouest et au nord jusqu'au bief de Vilhon. La plupart des habitants du Sespech sont d'origine shaarienne, leurs ancêtres ayant été conduits dans le nord plusieurs siècles auparavant pour servir dans les armées du Jhaamdath.

Les Shaariens parlent le shaaran et utilisent les runes de l'alphabet dethek emprunté aux commerçants nains d'or de la Grande Faille avant l'émergence de l'empire shoune : S'il y eut jamais un panthéon shaarien, il a été supplanté depuis longtemps par les cultures jhaamdathienne et calishite. On ne connaît presque rien de la culture shaarienne antérieurement à son assimilation par ses voisins, car les Shaariens ont toujours été des nomades, s'appuyant uniquement sur la tradition orale.

Vie et société

La douzaine de tribus nomades, connues sous le nom de Shaariens, n'a jamais été unie. Cependant, elle dispose d'une culture et d'un style de vie communs. Les étrangers ont bien du mal à distinguer les membres d'une tribu des autres, mais les nomades se reconnaissent instantanément grâce à leurs vêtements, à leur accent, à la robe de leurs montures et à l'aspect de leurs armes. Plusieurs tribus laissent les guerrières chevaucher parmi les hommes et quelques-unes abritent même des chefs de sexe féminin. En général, les chefs sont élus par un vote à bulletin secret auquel participent les anciens. Néanmoins, deux tribus disposent de soi-disant dynasties de familles puissantes et charismatiques tentant de conserver le pouvoir.

Traditionnellement, les razzias menées par des groupes d'une vingtaine de guerriers ne constituent pas des actes de guerre contre les autres tribus shaarienes. Par contre, les raids de compagnies de pillards plus importantes sont de véritables déclarations de guerre, une stratégie plus qu'hasardeuse puisque les tribus à l'origine d'une guerre n'ont généralement pas le droit de participer aux conseils inter-tribaux jusqu'à ce qu'elles aient fait réparation ou mis un terme à leurs agressions.
Parfois, les wemics se joignent aux conseils shaariens. Mais le plus souvent, leurs chefs aspirent à leurs propres objectifs et ne se soucient ni des traditions ni du protocole shaariens.




Il est rare de rencontrer que grand communauté shaarienne hors de leur région d’origine. Ce fait est en grande partie dû au lien qui unit l'homme et le cheval.  En effet, les chevaux shaariens sont plus forts et rapides que ceux des autres régions de Faerûn, du moins tant qu'ils parcourent leurs prairies natales. Ces chevaux tombent malades et meurent quand ils ne paissent pas l'herbe particulière qui ne pousse dans les vastes plaines du Shaar. Les Shaariens l'ont compris et peu acceptent de laisser derrière eux leur culture d'origine pour sillonner Faerûn.

lundi 30 avril 2018

Les Marches d'Argent

Capitale : Lunargent.
Population: 1 090 800 (humains 40%, nains 20%, elfes 20%, demi-elfes 10%, halfelins 5%, gnomes 2%, demi-orques 2%).
Gouvernement : confédération de seigneurs dirigée par Alustriel de Lunargent.
Religions: Corellon Larethian, Heaum, Lathandre, Lurue, Mailikki, Moradin, Mystra, Oghma, Séluné, Sunie, Tymora.
Importations: armures, épices, livres, objets manufacturés, poteries, vin.
Exportations: artisanat elfique et nain, aventuriers, fourrures, métaux précieux.
Alignement: LB, NB, CB.


Lunargent est le joyau du Nord, une cité pensée comme un centre d'apprentissage. Elle symbolise la grandeur qui rayonnait autrefois de la capitale elfique de Myth Drannor. Il y a trois ans, le dirigeant de Lunargent, la Haute Dame Alustriel, tendit le bras aux dirigeants des autres places fortes humaines, elfiques et naines au nord de la Haute-Forêt, à l'ouest des Landes éternelles et au sud des grandes chaînes de montagnes. Après de longs débats, les diverses places naines, les campements humains et demi-elfes ainsi que les cités humaines décidèrent de s'allier dans le cadre d'un pacte de protection mutuelle dirigé par Alustriel. Cette dernière abandonna le trône de Lunargent afin de superviser la nouvelle confédération des Marches d'argent. Les membres actuels des Marches d'argent sont : Castelmithral, la citadelle d'Adbar, la citadelle de Felbarr, Everlund, Jalanthar, Lunargent, Mortencige, Quaervarr et Sundabar.




vendredi 27 avril 2018

Akadi, la Dame de l’Air

Déesse supérieure de l'air


Plan de résidence : Plan élémentaire de l'air
Attributions : Élémentaires de l'Air, mouvement, vitesse, créatures volantes
Adorateurs: éleveurs d'animaux, archontes élémentaires (air), rôdeurs, roublards, marins.
Alignement des prêtres: CN, LN, NM
Domaines : Air, Duperie, Illusion, Voyage
Arme de prédilection : Tourbillon des Vents (Fléau d'arme lourd)
Supérieur: Aucun
Alliés:  Aerdrië Faenya, Shaundakul
Ennemis: Grumbar

Akadi est l'incarnation élémentaire de l'Air et elle compte parmi les quatre divinités élémentaires que l'on vénère à Faerûn. A l'instar de ces dernières (exception faite de Kossuth), elle a peu d'adorateurs. De toute façon, elle ne s'intéresse guère à eux et ne daigne entendre leurs supplications que lorsqu'ils l'apaisent en brûlant de précieux encens dont les vents lui amènent les odeurs. Les prières qui lui sont adressées permettent donc d'intensifier ou de calmer les vents, d'invoquer des courants aériens favorables ou d'amener la pluie. Cependant, Akadi ne saurait lever ou dompter les pires orages, car ils font partie des attributions de Talos et d'Umberlee.

Histoire et relation

Akadi est l'un des quatre seigneurs élémentaires qui semblent évoluer en marge de l'histoire, sans jamais être affectés par le passage du temps. Elle entretient des liens avec les dieux qui s'attachent à l'élément de l'Air, parmi lesquels Aerdrië Faenya et Shaundakul, mais il ne s'agit jamais de rapports très étroits. Elle s'oppose à l'entêté et à l'inébranlable Grumbar dès que l'occasion se présente.

mardi 24 avril 2018

Le Chuchoteur Onirique 3

Le pouvoir derrière le trône

Suite à la prise du temple des chevaliers Porte-Glaive (Zone 60), Astryax, Bolak, Richard et Dorothée prennent quelques minutes pour se repose et faire le point sur l'assaut et les pertes subies. Le premier constat est que le mystérieux tiefflin est parvenu à s'enfuir, et qu'il représente toujours une grande menace pour la cité. Cependant son serviteur glabrezu, invaincu lui-aussi, a probablement quitté la cité pour faire son rapport à la Horde. Plusieurs vaillants défenseurs du Cormyr ont donné leur vie pour fermer le seuil démoniaque, mais la jeune Toréa est en vie et plusieurs membres de la Guilde du Masque d'Argent ont aussi livré bataille à leurs côté, prouvant ainsi que le lien n'est pas rompu entre l'organisation criminelle et les Écus de Fortune.
Désormais, il convient de couper la tête du serpent, à savoir le Baron Maxime de Gain qu'Astryax poursuit de sa haine. La possibilité que l'homme soit innocent au complot ne peut être entendu au vu des morts subies et de la personnalité du sombre baron.

25 Mirtul 1372 Cv

Portes de Calantar (Zone 18) - 10 h

Alors qu'ils se dirigent vers la Porte de Calantar, au sud de la cité, un calme surnaturel règne sur Arabel comme si la cité retenait son souffle. Les rues sont désertes et aucune patrouille démoniaque n'interrompt la progression des Écus de Fortune jusqu'à leur arrivée à destination.
A leur grand dam, les portes sont closes et toujours gardées par les sbires maléfiques de la Horde. Quelques miliciens semblent terrifiés et incapables d'agir alors qu'à l'extérieur raisonnent les appels d'un officier cormyrien. En tout cas, il est clair que Doust n'a pas choisi cette porte pour lancer son attaque. Qu'il en soit ainsi, Richard et ses compagnons feront le job.

Hors les murs, il est clair que l'armée de renfort se prépare à lancer un assaut sur les murailles, les portes ne s'ouvrant pas suite aux sommations des officiers de la couronne. Les héros décident de forcer l'ouverture. Astryax donne le signal de l'action en criant sa fidélité à la Couronne, et en ordonnant aux miliciens en poste d'ouvrir les portes de Calantar. Les créatures maléfiques, bar-lguras  et barghest, réagissent immédiatement avec toute la brutalité propre à leur nature. Cependant le combat tourne rapidement à l'avantage des Écus de Fortune, désormais rompus aux tactiques de leurs adversaires. Quelques minutes plus tard, l’étendard royal flotte sur la porte de Calantar qui s'ouvre pour laisser entrer un escadron de Dragons Pourpres.



La colonne remonte triomphalement la rue principale en direction du palais et de la citadelle.  Les Écus de Fortune et les troupes royales font jonction avec celles qui se sont emparées de la Porte des Géants. Le Général Stirling, le mage de guerre Barral Ventel, Doust Sulwood ainsi que plusieurs autres officiers et nobles se tiennent sur la place qui fait face au palais (Zone 2) et à la citadelle (Zone 1).  Les troupes royales ont repris le contrôle de l'imposante place forte mais un cordon de dragons pourpres entoure le palais. Le Baron Maxime de Gain s'y trouverait en compagnie de la comtesse Florianne de Bonfils, de Daramos Lauthyr, ainsi que le baron De BeauCerf, ami et allié d'Astryax.


lundi 16 avril 2018

Royaume de Sembie

Informations générales

Capitale : Ordulin.
Population : 1 462 400 (humains 96%, halfelins 3%).
Gouvernement : ploutocratie (conseil de marchands à la tête duquel se trouve un maître élu).
Religions : Azouth, Deneir, Lathandre, Loviatar, Mystra, Shar, Sunie, Tymora, Waukeen.
Exportations : tout ce qu'il est possible de vendre à autrui.
Importations : tout ce qu'il est possible d'acheter à autrui (armes, bétail, livres, nourriture, poteries, sauces épicées, soie, vin)

Le royaume de Sembie est un riche pays marchand situé à l'est du Cormyr, sur la rive occidentale de la Mer des Étoiles Déchues. Plaines fertiles et collines basses composent la majeure partie du paysage qui, associés à un climat tempérée, lui assure une agriculture florissante. Le tissu urbain dominées par une poignée de grandes villes prospères. C'est une nation organisée qui pourra sans doute un jour rivaliser avec les vieux royaumes du sud et de l'est. Elle est déjà l'une des puissances dominantes de la région, ce qui rend ses voisins (et tout particulièrement les Vaux) très nerveux. La Sembie abrite des fermes très productives, des ports débordants d'activité et des fabricants de tissus talentueux, ainsi qu'une armée vigilante qui s'assure que toutes ces choses demeurent en l'état. Ses armes sont le Corbeau et l'Argent. Le premier représente Rauthauvyr le Corbeau, fondateur du royaume, qui ne régna jamais sur la Sembie mais commanda les armées de celle-ci pour le compte de ses dirigeants marchands. Les Pièces d'Argent symbolisent la richesse matérielle du royaume.

Histoire

Le royaume de Sembie fut fondé par des humains originaires du sud, venus s'installer au bord de la Mer des Étoiles Déchues à cause des grandes quantités de bois d'iliyr que l'on pouvait y trouver, celui-ci étant très prisé dans la construction navale. Les bûcherons se mirent à défricher peu à peu les forêts environnantes, et ne tardèrent pas à s'opposer violemment aux elfes, qui craignaient de voir la totalité de leurs bois dévastés. Et c'est certainement ce qui serait arrivé si les troupes mercenaires rassemblées à la hâte par les immigrants avaient vaincu les elfes; mais ces derniers leur infligèrent une cuisante défaite lors de la bataille des Flèches Chantantes (884 CV). Après quoi, ils tuèrent les humains qui s'aventuraient au nord du fleuve Ashaba et du Lac Sembre, ou les forcèrent à rebrousser chemin. Mais la bataille des Flèches Chantantes avait convaincu le distant royaume de Chondath d'abandonner ses avant-postes dans la région, ce qui permit aux immigrants d'établir leur indépendance sous la forme d'un ensemble de cités états rivales ressemblant à celles de la Mer de Lune ou du Vaste d'aujourd'hui.

C'est à peu près à cette période que furent découvert les richesses minérales de la Mer de Lune et la Sembie souhaita établir une route marchande coupant à travers les bois elfiques afin d'accéder à ces ressources. Les visées sembiennes faisaient peser une menace réelle sur les terres de la Cour elfiques et les incidents frontaliers se multipliaient entre les communautés elfiques et humaines . Pour parer à la menace, Rauthauvyr unifia les cités-États, et insista pour que le royaume entretienne une armée permanente. Il s'occupa de l'entraînement de celle-ci en la faisant patrouiller le long des frontières et en la chargeant de l'entretien des routes. C'est à cette époque (913 CV) que la Sembie devint une véritable nation. Le Corbeau se rendit alors à la Cour Elfique en tant qu'envoyé de son royaume, et demanda aux anciens du Conseil Elfique d'autoriser l'ouverture d'une route reliant le nord de la Sembie aux rivages de la Mer de Lune (la route précédente avait été détruite durant le conflit, et était maintenant envahie par la végétation).

Le Corbeau proposa aux elfes de déterminer eux-mêmes le tracé de la route en question, et d'ouvrir celle-ci en collaboration avec les Sembiens. Il leur assura également que ces derniers ne défricheraient pas les forêts pour y bâtir des cités. Bien que les elfes aient d'ores et déjà conclu des arrangements similaires  avec  les Hommes des Vaux et n'aient rencontré aucune difficulté avec les habitants du Valvélar (Aujourd'hui Valherse), ils refusèrent, n'ayant ni l'envie ni le besoins de voir une telle route se construire. Le Corbeau menaça alors d'exterminer toutes les communautés elfiques isolés d'Arnothoï, dernier bastion elfe de Sembie, si la Cour Elfique ne coopérait pas. Dans le cas contraire, il s'engageait à respecter les elfes d'Arnothoï et à leur accorder droit de libre circulation dans le royaume de Sembie. Face à la menace, les elfes acceptèrent  et c'est ainsi que l'avenir financier de la Sembie se trouva assuré.

Montéloy, sur les rives de la Mer de Lune, devint un terrain de rencontre commercial entre les humains et les elfes, tout comme Arbre d'Elfe. Au fil des ans, les elfes d'Arnothoï remontèrent vers le nord pour rejoindre les leurs ou partirent en quête de l'Éternelle -Rencontre ; et ce bois disparut graduellement. La route tracée par les elfes passait à la base de la Pierre Levée afin de rappeler aux humains l'existence de tractations préalables et moins hostiles entres elfes et humains.

Dès lors, la Sembie s'enrichit sous la direction de marchands , tels Saer (qui donna son nom à Saerloune) et Selgar (qui fut enterré à Chancelgonte, laquelle devint par la suite Selgonte). Avant de mourir, Rauthauvyr le Corbeau veilla à ce que ces marchands mettent en place un conseil d'anciens qui les seconderait et s'assurerait qu'aucun d'entre eux ne puisse régner par la force des armes. Puis, cet homme habile qui avait créé une nation, désormais à demi-aveugle, s'enfonça vers le nord dans les Bois Elfiques et disparut. Nul ne sait ce qui lui est arrivé ni où repose sa dépouille, hormis peut être quelques très vieux elfes.

jeudi 12 avril 2018

Les îles Moonshae

Capitale: Caer Callidyrr
Population: 680 400 (humains 89%, halfelins 4%, elfes 3%, nains 1%, demi-elfes 1%)
Gouvernement: monarchie
Religions: Chauntéa (sous l'aspect de la Terre-Mère) pour le Ppeuple, Tempus pour les nordiques.
Importations: charbon, chevaux, minerai, objets magiques mineurs, parchemin, soie
Exportations: armes, armures, bois
Alignement: NB, N, NM

Les îles Sélénae (Moonshae en Vo) sont un groupe d'îles rocheuses enveloppé par les brumes, recouvert par des bois touffus et composé de marécages et de montagnes élevées sur lesquelles vivent de nombreux animaux ainsi que deux races d'humains qui-se les partagent. La partie nord des îles est dirigée par des marins nordiques qui descendent des pillards de Ruathym. Une race humaine aux cheveux et à la peau sombres, le Ppeuple, vit sur les îles depuis très longtemps et contrôle la partie sud. Le Ppeuple prospère dans une dizaine de petits royaumes dirigés par une Haute Reine.

Les nordiques et le Ppeuple passaient autrefois leur temps à s'attaquer, en particulier à cause de la tendance au pillage sanguinaire des nordiques, L'ascension du Haut Roi Tristan Kendrick permit d'unifier les deux peuples des îles Sélénae. La fille de Tristan, la Haute Reine Alicia, a réussi à conserver son royaume en dépit des guerres intestines opposant les petits seigneurs. En comparaison des nations du continent de Faerûn, les îles Sélénae ont vécu plusieurs décennies de paix relative.




lundi 9 avril 2018

L'Outreterre

L'Outreterre est un réseau de tunnels, de cavernes, de mers et de cours d'eau souterrains qui s'étend sous la surface du monde entier. Quoique dépourvu de la lumière du soleil, la vie n'y est pas moins présente et elle abrite une diversité vertigineuse de créatures, depuis les impitoyables drows aux monstres carnivores.

Les tunnels d'Outreterre s'étendent sur des kilomètres, donnant parfois sur des cavernes si grandes qu'elles pourraient contenir une ville entière, ce qui arrive parfois.

L'Outre-terre est divisée en 3 niveaux. L'Outreterre Haute est la portion la plus proche de la surface et ses habitants ont a beaucoup d'interactions avec le monde du dehors. Les habitants de l'Outreterre du Milieu ne considère souvent la surface que comme une  réserve d'esclaves. Quant aux créatures qui hantent l'Outreterre Basse,  la surface n'est souvent qu'un lieu mythique peuplé de créatures étranges.



Les strates d'outreterre

Outreterre Haute

L'Outreterre Haute, qui s'étend sur les 5 premiers kilomètres, est une région que se partagent les chitines, les drows, les nains, les géants, toutes sortes de gobelinoïdes, des orques, des svirfnebelins et des rats-garous. Là, les races de la surface  se mêlent à ceux qui vivent dans l'obscurité et, ceux de l'Outreterre du Milieu remontent régulièrement pour commercer où mener des raids.

Les biens de la surface les plus importés dans l'Outreterre Haute sont assurément les esclaves. Les maléfiques habitants de l'Outreterre Haute, qui pratiquent la traite des esclaves, conduisent fréquemment des raids vers la surface afin de capturer de nouveaux esclaves, qu'ils utilisent aussi bien comme main-d'œuvre que comme nourriture. Ils font aussi du commerce afin de se fournir en textile, céréales, fruits et armement. En échange, ils exportent des minerais, des métaux ouvrés, des gemmes et des plantes originaires de l'Outreterre.

Voyager dans l'Outreterre Haute est une tâche relativement facile. En effet, des millénaires d'érosion naturelle, d'activité volcanique, conjugués à l'action des monstres fouisseurs et des diverses races, ont développé des milliers de galeries, de passages, etc. L'eau, vitale à la vie, n'est pas rare dans cette partie de l'outreterre. On y trouve des lacs, des rivières et des zones de ruissellement. Cependant, ses oasis sont souvent le terrain de chasse de créatures redoutables.

Outreterre du  Milieu

Les plus grandes cités des drows et des gnomes des profondeurs se situent sur cette strate, entre 5 et 15 km sous la surface. Les communautés établies dans l'Outreterre du Milieu envoient souvent des caravanes marchandes ou des expéditions militaires vers le Monde d'en Haut ou, tout du moins, jusqu'aux principaux lieux d'échange de l'Outreterre Haute, tel que Menzoberranzan, Ooltul et Sizth Morcane. Les voyageurs en provenance de la surface sont rares et ont tendance à être considérés comme des esclaves ou de la nourriture potentiels. On achemine essentiellement des produits de luxe par caravane, d'où l'obligation de cultiver sur place les produits de première nécessité.

Voyager dans l'Outreterre du Milieu s'avère parfois difficile. En effet, il est souvent impossible de se rendre d'un endroit à un autre parce qu'aucun tunnel ou souterrain ne mène dans la bonne direction. Pour surmonter ce problème, bon nombre de races résidant à cette profondeur ont développé l'art de construire des portails magiques.

Outreterre Basse

A plus de 15 km sous la surface s'étendent les franges les plus dangereuses et étranges de l'Outreterre, des régions où même les drows s'aventurent rarement. Il y a plus de culs-de-sacs et de grottes isolées dans l'Outreterre Basse, et la Faerzress y est plus puissante, répandant ses effets sur des étendues toujours plus vastes à mesure qu'on descend. Les frontières entre les plans sont parfois minces dans l'Outreterre, certains tunnels débouchant sur les Enfers, les Abysses, le Plan des Ombres et d'autres domaines maléfiques.




Particularités remarquables de l'Outreterre

La Faerzress

Cette radiation magique, vestige d'une oeuvre de haute magie noire, est répartie aléatoirement dans toute l'Outreterre. Elle interagit avec les sorts et les effets magiques de manière souvent imprévisible, mais c'est sur la divination, la téléportation et la plupart des autres formes de voyages magiques que son influence est la plus néfaste.
La Faerzress peut prendre toutes sortes de formes, depuis un tas de roche phosphorescent jusqu'à un changement de température pratiquement indétectable.

Les nodes telluriens

Les nodes telluriens sont de précieuses sources de magie brute issues du coeur même de Toril. Le flux magique se dirige vers un point central indiscernable au milieu du paysage. Ces nodes sont donc d'une valeur inestimable. Des cités entières et de citadelles ont été bâties autours de nodes telluriens pour en capter l'énergie magique.

Les nodes telluriens ne se soucient guère des limites des tunnels, des veines de minerai, des espaces ou de la roche. Certains reposent dans de grandes cavernes, alors que d'autres sont totalement immergés dans la roche et .la terre. Un bout d'un node peut fort bien se situer dans un tunnel ou une caverne, alors que le reste se prolongera dans la paroi. Certains nodes telluriens s'étendent partiellement, voire dans leur totalité, en surface.

Les nodes produisent parfois des effets aléatoires, provoquant par exemple des tremblements de terre localisés ou conférant un effet de peau de pierre aux créatures proches. De plus, les nodes telluriens abritent certains sorts et offrent la puissance de ceux-ci à ceux qui saisissent les tenants et les aboutissants de la magie des nodes.

Au cours des dernières décennies, les nombreux efforts déployés par les mages drows ont permis de créer un réseau de portails liés à des nodes telluriens qui ignorent les effets de la Faerzress.


Références

  • Cordell, Ed Greenwood, Chris Sims (2002).Royaumes Oubliés (Les) , Wizards of the Coast. ISBN 2-84785-004-X.
  • Bruce R. Cordell, Ed Greenwood, Chris Sims (2008). Royaumes Oubliés (Les) , Wizards of the Coast. ISBN 2-84785-004-X.
  • Ed Greenwood, Sean K. Reynolds, Skip Williams, Rob Heinsoo (June 2001). Forgotten Realms Campaign Setting 3rd edition, Wizards of the Coast. ISBN 0-7869-1836-5
  • Bruce R. Cordell, Gwendolyn F. M. Kestrel, Jeff Quick, (2004). Outreterre (L') , Wizards of the Coast. ISBN 2-84785-048-1.
  • Mon ancien site: Outreterre

jeudi 5 avril 2018

Bakar, Maître Dragonnier

Race: humain
Nationalité: illuskien
Alignement: chaotique bon
Classe de personnage: ensorceleur
Titre: Dragonnier
Résidence: inconnue
Organisation: la Guilde des Dragonniers

Bakar est un homme au visage fin et gracieux. Une mèche tressée teinte de rouge jaillit de sa chevelure noire. Il aime à porter des vêtements de couleurs vives, bouffants et un peu extravagants. Un œil avisé notera qu'une armure légère est sans doute dissimulée sous tout ce tissu. Sa ceinture brille d'une belle épée courte ouvragée et d'une dague appartement visiblement au même ensemble. Un lourd pendentif d'or représentant une tête de dragon pend autours de son cou.

Bakar est un membre de la Guilde des Dragonniers et se présente comme tel. Comme les autres membres de la Guilde, c'est un aventurier d'exception, un personnage étrange et un peu secret qui pose un drôle de regard sur les autres. Lors d'une négociation dans le cadre d'un contrat, il pose de nombreuses questions aux clients sans jamais rien dévoiler de la Guilde, de ses membres ou de lui-même.

Versé dans les arts profanes, il a pour compagnon un petit singe répondant au nom de Rudy qu'il a ramené des jungles de Chult.

Référence

  • Guillaume Chapuisat, Olivier Durand, Eric Nieudan (avril 2001), Guerre des Ombres (La), Oriflam, EAN/ISBN : 2-914536-02-X

dimanche 1 avril 2018

Clangeddin Silverbeard

Seigneur des Haches Jumelles, Dieu intermédiaire


Plan de résidence : Foyer des Nains
Attributions : Batailles, guerre, vaillance, bravoure, honneur au combat.
Domaine : Bien, Force, Guerre, Loi, Nains
Adorateurs: Barbares, protecteurs nains, nains, guerriers, moines, paladins, soldats, stratèges, tacticiens, hommes d'armes.
Arme de prédilection : Hache d'arme
Alignement des prêtres: LB, LN, NB
Supérieur: Moradin
Alliés:  Arvoreen, Cyrrollalee, Heaum, panthéon gnome (Sauf Urdlen), le Morndinsamman (sauf Abbathor) Tempus, Torm, Tyr, la Cavalière Rouge.
Ennemis: Abbathor, Garagos, Laduguer, Duerra des Abîmes,Urdlen, Thrym, Surtr, les panthéons goblinoïde et orque.
Sphères majeures: Générale, Combat, Garde, Guerre, Loi, Protection, Solaire.
Sphères mineures: Charme, Création, Divination, Elémentaire (Terre), Soins, Nécromancie, Voyage.


Partout où les nains partent au combat, raisonnent les hymnes de Clangeddin Barbedargent. Les nains qui sont des combattants, que ce soit par choix ou par profession, honorent le Seigneur des Haches Jumelles, prônant l'honneur dans la bataille, la maîtrise dans l'entraînement et la sagesse dans la guerre. Clangeddin Barbedargent ne refuse jamais un défi, ne se rend jamais, ne fuit jamais même si tout semble perdu. Il hait particulièrement les géants, et le don des nains à pouvoir les battre serait un don de sa part. S'il est populaire parmi les communautés naines, les suivants de Clangeddin Barbedargent sont mal vu parmi les autres races, les voyant juste comme des bersekers assoiffés de sang.
Clangeddin Barbedargent est allié avec tous les autres dieux nains, sauf Abbathor avec qui il a eu une profonde dispute. Il adore Haela, et la voit comme une fille. Parmi les autres panthéons, il est allié avec Tyr, Torm, Arvoreen, la Cavalière Rouge et Gaerdal Maindefer. Pour lui, un bon dieu géant est un dieu géant mort. Chose qu'il essaie assez souvent de mettre en pratique, pour l'instant sans succès.

jeudi 29 mars 2018

Chauntéa la Grande Mère

Déesse supérieure de Maison de la Nature.

Plan de résidence: Maison de la Nature.
Domaines: Bien, Faune, Flore, Protection, Renouvellement, Terre.
Autres noms: Mère-Nature dans les Selénae, Jannah, Pahluruk chez les peuples du Grand Glacier, Bhalla en Rasheménie.
Supérieur: aucun.
Alliés: Eldath, Lathandre, Lurüe, Maïlikki, Séluné, Shiallia, Sylvanus.
Armes de prédilection: Faux
Ennemis: Baine, Bhaal (Mort), Moander (mort), Myrkul (mort), Talona, Talos, Aurile, Malar, Umberlee.
Symbole: Fleur bourgeonnante entourée d'un soleil radiant sous son aspect le plus ancien, gerbe de blé doré sur fond de verdure, ou rose sur fond de germe de blé.
Sphères majeures: Générale, Animale, Climatique, Elémentaire, Protection, Soins, Végétale, Vigilance.
Sphères mineures: Divination, Voyage.

Chauntéa est aussi vieille que Toril. Originellement une divinité des lieux sauvages et de la vie animale, Chauntéa, a grandi et s’est développée et changée avec le monde. Lorsque les humains arrivèrent sur Toril, elle fut celle qui leur donna la main pour apprendre à enrichir la terre, à la cultiver. Elle est vénérée par ceux qui cultivent la terre, les fermiers, les agriculteurs, et tous ceux qui vivent de la terre. Elle est vu par la plus part des habitants de Faerun comme une partie du cycle naturel de la vie. Chauntéa est alliée avec toutes les divinités de la nature, particulièrement Lurue, Mailikki, Eldath et Shiallia. Elle s’oppose aux Dieux de la Furie, mais sa pire ennemie reste Talona, qui souvent empoisonne les terres fertiles.

Chauntéa et le Plan Primaire

Chauntéa se manifeste souvent sous la forme d'une fleur qui pousse à un endroit où il n'y en a jamais eu auparavant. Cette fleur peut éclore pour communiquer l'approbation de la déesse ou répondre de manière positive à une question posée par un fidèle. De temps en temps, elle fait appel aux esprits-follets, pyrastres et esprits messagers. Ces derniers prennent la forme de merles, alouettes, rouges-gorges et arbres parlant.

dimanche 4 février 2018

Ceux Qui Entendent

Quartier général : la Réalité Plissée à Arabel
Membres : une centaine
Hiérarchie : arachnéenne
Dirigeant l'Elue
Religion : les Grands Anciens
Alignements : CN, CM
Discrétion : élevée


Ceux-Qui-Entendent sont des occultistes qui s'attachent à une philosophie profane qualifiée d'aliénisme. Les disciples de cette doctrine parlent d'un lointain univers unique pourvu d'une réalité complètement étrangère, un royaume hanté de créatures dont l'existence même n'est que pure folie. Ce monde abrite les wystes, les babéliens et autres monstruosités.  Les membres de la cabale croient qu'ils sont en mesure d’ouvrir un portail menant vers cet Au-Delà, ce qui leur permettra d'annihiler le monde réel et de devenir les sbires des Puissances qui y résident.
Leur chef, une mystérieuse femme surnommée l'Elue. Elle possède une influence sans faille sur la congrégation car elle a parlé aux Grands Anciens de l'Au-Delà.
En 1372 Cv, elle entre en contact avec une entité appelée le Chuchoteur Onirique. En fait, elle est tombée, sans le savoir sous l'influence d'un flagellateur mental du nom de Ghaerleth Axom., un des principaux lieutenant du puissant Nalavarauthatoryl le Rouge. Lorsque l'invasion  du Cormyr commence, Ghaerleth Axom soumet l’Élue et la persuade que ses actions permettront d'ouvrir le portail de l'Au-Delà et d'entamer une nouvelle ère.


jeudi 1 février 2018

Ghaerleth Axom

Ghaerleth Axom est un flagelleur mental originaire de la cité souterraine d'Ilkkool Rrem. Ce dernier a fait un rêve grandiose: dans sa vision, il serait la pierre angulaire d'un nouvel empire Illithid: l'empereur Axom. Non seulement les humains seraient ses esclaves, mais les illithids plieraient aussi  l'échine devant lui. Il serait l'égal d'un dieu et même les diables le serviraient. 
Souvent, ce genre de rêve donne naissance à des unions contre-nature, telle la dangereuse association d'Axom avec un mage tyrannoeil, alliance ayant provoqué la convocation d'un diable en plein cœur d'Ilkkool Rrem. Le gélugon brisa le contrôle magique, exécuta le tyrannoeil et se laissa aller à une débauche de sauvagerie. Bien que la lumière ne fut jamais faite sur l’implication d'Axom dans les événements, les survivants devinrent pour lui de dangereux voisins. Peu après, il prit la fuite, devenant ainsi un paria. 
Longtemps, il erra sans but dans les profondeurs. Puis, il rencontra le terrible Nalavarauthatoryl le Rouge. Au lieu de le dévorer, le dragon proposa à Axom de conquérir en son nom la cité d'Arabel. Axom se soumit au dragon et devint l'un des lieutenants de la horde. Il fut nommé à la tête d'une troupe de prêtres et de guerriers, et de démons serviteur du balor Hdkkaaaarryy, l'un des généraux de Nalavarauthatoryl.


mercredi 24 janvier 2018

Le Chuchoteur Onirique


Après leur victoire contre la cabale de Ceux-Qui-Entendent et la fête donnée en leur honneur par quelques commerçants, les membres des Écus de Fortune goûtent un repos bien mérité à l'enseigne la Griffe de la Manticore.

22 mirtul 1372 Cv

La griffe de la Manticore  - Durant la nuit

Durant la nuit, des rêves sont venus troubler le sommeil des aventuriers. Les images des combats de la journée se mêlent à des mots issus d'un monde situé hors du temps et de l'espace qui leur est totalement inconnu. Les syllabes sifflantes semblent se tortiller tels des serpents qui assaillent leurs esprits, rendant ainsi leurs sinistres intentions évidentes bien qu'ils n'en comprennent pas le sens. Après ce qui semble une éternité, les mots transcendent les sifflements comme si un dément les hurlait: " L'heure a sonné ! Le portail s'ouvre !"
Les héros replongent alors un sommeil profond qui, hélas, n'est guère réparateur.


Quartier du Palais - 10h

Tôt dans la matinée, les trompettes de hérauts réveillent Arabel, annonçant ainsi le souhait du Baron Maxime de Gain de s'exprimer devant le peuple. Le Baron Astryax et Dorothée Gambacorta décident de se rendre sur la place afin d'écouter le discours au milieu de la foule avant de se rendre à la citadelle pour prendre connaissance de l'état de santé de Dame Toréa. Richard et Bolak, quant à eux, se dirigent vers les quartiers ouest d'où s'élève une immense colonne de lumière malsaine.  Sur la route, les aventuriers croisent la route d'un courrier royal dont l'uniforme l’identifie comme un Dragon Pourpre.

La foule se rassemble devant le palais où le Baron Maxime a pris ses quartiers avec sa famille. Les citoyens sont nombreux et le rassemblement est impressionnant, d'autant que les gens ont l'air agité. C'est également le cas du ciel, de gros nuages aux teintes rougeâtres cachant le ciel.
La foule bruyante commence à se calmer lorsque les trompettes des hérauts sonnent de nouveaux. Une silhouette, sans doute le Baron, apparaît au balcon. Il mesure plus de 1 m 80 et affiche une barbe soigneusement taillée. Il a revêtu son armure de plaque noire lustrée et un tabard blanc frappé du Corbeau lampassé de Gueule de Cerbérie. Il lève les mains et le silence s'abat sur la foule.

vendredi 19 janvier 2018

Baron Maxime De Gain

Race: humaine
NationalitéCormyrien
Naissance: 1332 Cv à Cerbérie
Alignement: Loyal Mauvais
Classe : Guerrier
Titre: Baron de Cerbérie
Résidence: Cerbérie puis Arabel
Organisation: -
Compagnie d'aventuriers: -
Statut: décédé en 1372 Cv


Maxime de Gain, Baron de Cerbérie, a la beauté du diable. Maxime mesure plus de 2 mètres, son visage est noble, et son regard perçant. Mais en fait, le baron est un être déloyal, vicieux et cynique. Il tient la population de sa baronnie par la force en multipliant les pendaisons et autres démonstrations de puissance publique.

Maxime de Gain croise, en 1359 Cv, la route du futur baron de Valcroix: Astryax Ryandor. A l'époque, la Baronnie de Cerbérie sortait tout juste d'une guerre contre le Comté dIlvénya. Cette guerre a reflété l'opposition entre Floriane de Bonfils, Dame d'Ilvénya, et Maxime de Gain, Seigneur de Cerbérie. La guerre s'était terminée sur un statu-quo. Cependant, les vivres manquants en Cerbérie, une idée avait germé dans l'esprit du Chapelain Richard, gros clerc adipeux qui s'occupait du Château de Floriane et de l'administration du monastère de Chauntéa du domaine. Le Chapelain Richard avait décidé de vendre les troupeaux de Florianne à la Cerbèrie, en utilisant le monastère comme plaque tournante. Astryax et ses compagnons, les croisés Sesnir Moonhand et Réor Ardrocyne ainsi que  le rôdeur Alostyl, mirent à jour le trafic, entachant durablement la réputation du Baron. 

Ce n'est qu'en 1369 Cv, suite à la tentative d'assassinat du roi Azoun IV que Maxime de Gain revient sur le devant de la scène. Bien que l'assassin soit finalement vaincu, les cousins du roi, le duc de Berheu et le baron Thomdor, y laissèrent la vie. Le cousin du Roi Aunadar Bleth intrigua alors pour placer Maxime de Gain, son beau-frère, à la tête des forces royales d'Arabel, position jusque là occupée par le Baron Thomdor.

En 1372 Cv, lorsque le dragon Nalavarauthatoryl fond sur le Cormyr, la Haute Dame d'Arabel Myrmeen Lhal prend la tête de l'armée du Nord et nomme le baron gouverneur de la cité. Hélas, Maxime de Gain tombe sous la coupe d'un des lieutenant de Nalavarauthatoryl: un flagellateur mental du nom Ghaerleth Axom. Le baron est contraint d'assister à la mort de son épouse, le cerveau dévoré par l'immonde créature qui menace de faire subir le même sort à son fils Hector. Lorsque les visées d'Axom sont, en partie, contrecarrées par la compagnie Les Écus de Fortune, le monstre élimine le Baron avant de quitter la cité.

Références

  • Basé sur Prosper (1989), Le monastère Maudit, Graal Hors série N°3, Maxime de Gain (P73)

mardi 16 janvier 2018

Savras l'Omnivoyant

Le Seigneur de la Divination, Demi-Dieu
Symbole : Boule de cristal avec des yeux flottant à l'intérieur.
Plan natif : Cœur de Merveilles.
Supérieur : Mystra.
Alliés : Azouth.
Ennemis : Bhaal, Baine, Shar, Leïra, Cyric, Mask, Talos
Alignement : Loyal Neutre.
Attributions : Divination, Oracles, Prophétie, Vérité.
Adorateurs : Devins, magiciens, hommes de loi, juges, magistrats, moines.
Alignement du clergé : LB, LN, LM, NB, NN.
Domaines : Connaissance, Destin, Destinée, Loi, Magie, Sorts.
Arme de prédilection : dague

Savras s’exprime de façon fort claire et précise, mais dit rarement ce que souhaite entendre son interlocuteur. Il dit toujours la vérité et lorsque celle-ci est une question de point de vue, il va parfois jusqu’à en révéler tous les aspects. Les gestes et les actes de Savras laissent peu de place à la compassion ou aux émotions, mais les sages estiment que ce comportement n’est que la façade d’une divinité qui se soucie énormément du sort de Faerûn, mais qui ne sait pas comment en changer le destin. Savras se met très rarement en colère, mais lorsque cela arrive, son courroux prend des allures terrifiantes. Récemment, il a été fort contrarié par des événements qu’il n’avait su anticiper et est incapable de sonder le sens d’un vide dans ses propres divinations.

dimanche 14 janvier 2018

Mellomir le Sage

Race: humaine
NationalitéCormyrien
Naissance: 1279 Cv à
Alignement: Loyal Neutre
Classe : Archimage 20 (Devin)
Titre: -
RésidenceArabel (Zone 82)
Organisation: -
Compagnie d'aventuriers: -


Boniface Cassius Mellomir, est l'un des plus puissants devins des Royaumes. Adepte de Savras l'Omnivoyant, il entretient des relations avec les personnalités magiques les plus remarquables de son temps tel que le puissant Elminster, Khelben Arunsun, archimage d'Eauprofonde, le recteur de Mathghamha Japheth Arcane et le mage royal Vangerdahast.

Le vieux magicien est très apprécié à la cour du Dragon Pourpre et on dit que la victoire du Roi Azoun sur les hordes tuiganes en 1359 Cv doit beaucoup aux prédictions de Mellomir. Il est, par ailleurs, réputé pour sa connaissance poussée des prophéties d'Alaundo.