vendredi 10 novembre 2017

Richard Tyligane

Naissance: 3 noctur 1343 à Marsembre.
Lieu de naissance: Marsembre.
Race: chondath cormyrien.
Taille: 1m 80.
Yeux: noir.
Cheveux: brun.
Classe : Rôdeur - Seigneur Vert de Sylvanus
Titre: Grand Veneur de la Maison de Brand.
Religion: Sylvanus le Père Chêne
Compagnie d'aventuriers: les Ecus de Fortune
Résidence: Brand

Richard Tyligane est un grand gaillard aux longs cheveux noirs striés de gris, encadrant un visage long et anguleux. Issu de la bourgeoisie de Marsembre, il comprend vite qu'il n'obtiendra rien de son père YvanTyligane, dit le serrurier, en raison de désaccords professionnels et religieux profonds. Après avoir quitté sa famille, il mène longtemps une vie de garde forestier royal dans la Grande Forêt du Cormyr avant d'accepter un poste de Veneur au service du Duc de Brand en 1365. C'est un bon compagnon de voyage, courageux et même chevaleresque bien qu'un certain cynisme commence à poindre dans son attitude.



Grand Veneur du Duc de Brand, 1365-1366 Cv.

La charge est  offerte en 1365 par le Duc de Brand, au jeune Richard en raison de son empathie naturel avec la meute du Seigneur. Comme Grand Veneur, Richard est alors responsable d'une meute de 30 chiens environ, pour le cerf. Son service comprend quatre écuyers, quatre veneurs, un aide, trois valets de limiers et un garde des chiens à renard.
Durant l'année du Bâton, Richard combat aux côtés de du Baron Astryax Ryandor et des nains Nîrden et Bolak. Engagé dans la guerre contre les orques des montagnes , ses talents de métamorphe permettent à la Couronne de récupérer l'artefact connu sous le nom de Clef d'Argent. Par la suite, il reste un fidèle compagnon d'Astryax devenu Baron de Valcroix et traque à ses côtés la Légion de Mordini et participe à la défaite de la maléfique naine Ombrique.


La compagnie des Ecus de Fortune, 1367-1370 Cv.

Par la suite et avec l'accord du Duc de Brand, Richard rejoint la Compagnie des Ecus de Fortune. A la demande d'Astryax, il part explorer les collines des trolls et le marais des embrumes.  En compagnie de l'elfe Kalanar Xyltin, il passe le printemps de l'année du Gantelet dans les terres inhospitalières, repoussant les monstres et regroupant des informations.
C'est ainsi que les deux compères découvrent que le culte du dragon vert Bertha est encore bien vivace. Au cœur du marais des embrumes s'étend un lac aux eaux sombres. Au centre de celui-ci, des douzaines de bâtiments de pierre décrépis émergent de l'eau noire. C'est en ce lieu que Bertha a regroupé ses fidèles. Kalanar n'a aucun mal à identifier l'odieux Rassaloud qui le livra au dragon vert durant l'année du Bâton.  Voilà qui répondait à l'une des question du jeune Baron Astryax: le dragon Bertha n'est pas mort... Les deux rangers découvrent aussi que plusieurs communautés de brutaciens vivent autours du lac et rendent hommage au dragon.  Au mois de Kythorn, les deux hommes retournent vers la civilisation et livrent leurs informations à leurs compagnons de retour de la cité de Freeport.
Cependant c'est vers Khundrukar que se porte l'attention de la compagnie d'aventuriers des Écus de Fortune. En effet, maître Nîrden et le Frère Bolak entendent laver l'affront subi lors de la bataille de la porte des montagnes et la défaite des nains impériaux face aux duergars maîtres de la citadelle. A cette occasion, Richard fait la connaissance de l'abbé Banedon de Trallec, un puissant serviteur de la Nature au service de Chauntéa.
Au printemps 1370, la compagnie lance un raid sur Khundrukar et parvient à assassiner le puissant général ogre Ulf. Cependant cette victoire ne satisfait pas les nains qui veulent se venger des duergars et Nîrden souhaite plus que tout récupérer l'arme de ses ancêtres aux mains des nains gris depuis plusieurs années maintenant. La compagnie mène donc une seconde opération au cœur de l'antique citadelle et sur la Forge de Laduguer. En cela, les compagnons ne font que se conformer à leur charte de compagnie.
La guerre privée des Écus de Fortune est close par la traque de la dragonne Nuiteuse dans les tréfonds de la citadelle naine.


La guerre de la Banshee Blanche, 1371 Cv.

Durant toute l'année 1370-1371, Tyligane patrouille en compagnie d'un groupe de rôdeurs dans les collines des Trolls afin de maintenir à l'écart les orques et les gobelins repoussés par l'alliance des barons lors d'une guerre courte mais violente.  Au printemps 1371, mandaté par les Ménestrels, les Écus de Fortune viennent en aide au Seigneur Randal Morn. Celui-ci a fort à faire avec des drows qui pillent sa province. L'enquête conduit la compagnie dans les entrailles d'Outreterre, jusqu'à la cité de Maerimydra. La cité drow est en proie au chaos en raison d'une guerre de religion entre les serviteurs de Kiaransalee, la déesse des morts et de la vengeance et l'armée démoniaque de Kurgoth le bâtard des Enfer, champion de Kossuth.
Cependant, Richard Tyligane n'accompagne pas ses compagnons en outreterre. Après avoir chassé les drows des cryptes dordriennes, le rôdeur patrouille quelques temps autours d'un étrange lac au nord de Valdague. Suite aux informations données par son ami Banedon, il découvre qu'une île, sous manteau d'invisibilité, se dresse au centre du lac et qu'elle est le repaire d'étrange hommes-dragons.
Cependant, il ne conduit pas plus loin ses investigations et après avoir fait un rapport au Seigneur Norm  il s'en retourne au Valombre où il attend le retour des Écus de Fortune. Il apprend avec regret le triste destin de Nîrden ainsi que la mort de Bolak. A la fin de l'été, il reprend avec plaisir ses fonctions de Grand Veneur de Brand.


La chute du Comyr , 1372 Cv

Au printemps 1372 Cv,  Nalavarauthatoryl le Rouge, dracosire maléfique lance son armée à l'assaut du Cormyr. Le comte de Brand doit lever le banc et l'arrière banc de ses vassaux pour défendre son Roi. Richard est lui-aussi mobilisé au titre de la charte de compagnie des Écus de Fortune. Précédent l'ost de son seigneur, il se rend à Arabel en compagnie de Bolak et Dame Gambacorta. Sur place, il est affecté au maintien de l'ordre en renfort de la milice. En effet, l'armée royale dirigée par la haute dame Myrmeen Lhal marche au nord contre la horde. Quelques jours après le départ des soldats, la ville est en proie au désordre orchestré par un séditieux qui se fait appeler le Chuchoteur Onirique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire